top of page

Une Américaine iconoclaste sous la coupole de l’Institut de France

22 mars 2024

Carole Bellemare

Photo : DR

La photographe Annie Leibovitz installée à l’Académie des Beaux-Arts

La cérémonie avait de l’allure et pour l’occasion les académiciens, le chancelier Xavier Darcos en tête,  avaient revêtu  comme le veut la tradition, leur habit vert . La grande cour de l’Institut de France avait une allure inhabituelle, habitée d’un esprit de fête et nimbée d’un soleil de plomb comme pour célébrer le printemps qui  s’imposait  le même jour.


A 74 ans , de New York à Paris, Annie Leibovitz était officiellement installée sous la Coupole comme membre associé étranger de l’Académie des Beaux-Arts par son confrère Sebastiâo Salagado, membre de la section photographie. Ce dernier a prononcé un discours très laudateur à l’encontre de la grande dame de la photographie américaine,  sous le regard bienveillant du président de l’Académie Adrien Goetz et du secrétaire perpétuel Laurent Petitgirard. "Chaque portait d’Annie Leibowitz est une création distincte, perpétuant des images pour les archives visuelles mondiales", a souligné le président .


Très élégante dans son habit signé Nicolas Ghesquière, styliste vedette de Louis Vuitton, la grande artiste de la photo  a de son côté rendu hommage à l’architecte Ieoh Ming Pei dont elle a repris le fauteuil.  Celle qui oeuvra pour les magazines Rolling Stone, Vanity Fair ou Vogue a aussi retracé les grandes lignes de son parcours, marqué très tôt par le style de reportage photographique développé par Robert Frank et par l’écriture d’Henri Cartier-Bresson. Des concerts de rocks au reportage de mode en passant par les portraits de chefs d’Etat, elle imposera à son tour son art avec une griffe personnelle qui lui valut  nombre de distinctions. Ses œuvres seront aussi exposées dans les musées et galeries du monde entier.


Femme libre avant l’heure qui partagea durant de longues années sa vie avec Susan, sa compagne (enterrée à Paris), s’est rappelée ses débuts et ne cesse de vouloir transmettre .  Aux jeunes photographes , elle répète : "Il faut être insensé, obsédé, vivre et dévorer ce métier". Tout naturellement l’épée lui a été remise par son amie Anna Wintour, ex-patronne de Vogue et incontournable figure de Condé Nast .

Autre proche aussi, Patti Smith a interprété la chanson Peaceable Kingdom. Un grand moment sous la Coupole  où étaient  aussi présentes les trois filles d’Annie Leibovitz et sa famille , au côté de nombre de personnalités : Roseline Bachelot, Guy Savoy, Catherine Pégard , Antoine Arnault,  ou les académiciens Yann Arthus Bertrand , Patrick de Carolis et Dominique Perrault.


Photo : Miguel Medina

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page