top of page

Le snacking aiguise les appétits

13 mars 2024

Carole Bellemare

Photo : DR

Le marché de la restauration rapide en GMS est en forte croissance

Malgré un environnement incertain et marqué par l’inflation, le marché du snacking est toujours en forte progression. En 2022 , il avait déjà progressé de près de 20%. Remède à la baisse du pouvoir d’achat et garant de bons produits ? Daunat, reine des sandwiches triangles, bien connus notamment des voyageurs, qui vient de présenter ses dernières innovations, a connu la plus forte croissance parmi les marques présentes en grandes et moyennes surfaces (GMS).


Depuis l’arrivée du dirigeant Frédéric Oriol, ex- Delpeyrat et Les Mousquetaires en 2018, et de la directrice générale adjointe en charge du développement Maye El Maghrabi (ex-Pepsico), le chiffre d’affaires de la filiale du groupe rennais  Norac Foods (La Boulangère, crêpes Whaou...) est passé de 220 à 340 millions d’euros. De son côté, le challenger de Sodebo cueille les fruits d’une gamme de produits désormais élargie, notamment aux salades, aux wraps et bientôt aux pokebowls.


Une stratégie d’innovation vers le snacking sain  avec une exigence de traçabilité des ingrédients (100 % français), un nutri-score affiché et un positionnement prix maitrisé qui font de ces produits une alternative avantageuse aux autres solutions fast-food  et notamment aux jeunes enseignes qui fleurissent partout dans les villes avec un panier moyen souvent supérieur à dix euros,  et dont la qualité des produits est souvent moins bien contrôlées. La GMS impose, elle, des règles plus strictes aux industriels de l’agro-alimentaire, notamment au niveau du sourcing. Peut-être moins savoureux, mais moins cher et plus sain, le snacking a encore de l’avenir.

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page