top of page

Blake Harrop, un communicant XXL chez Louis Vuitton

12 avril 2024

Carole Bellemare

Photo : DR

Cet ex-champion de judo est rompu au marketing digital

C’est un expert de la communication et du marketing qui arrive chez Louis Vuitton. Reportant au PDG Pietro Beccari et siégeant au comité exécutif, Blake Harrop remplace Stefano Cantino , débauché par les Pinault au poste créé de directeur général adjoint  de Gucci. A charge pour l’ex-communicant de Louis Vuitton de définir et de mettre en œuvre une nouvelle stratégie pour la marque phare de Kering, à la peine. LVMH avait recruté l’Italien chez Prada il y a cinq ans, où il occupait un job similaire.


Aujourd’hui, le groupe de Bernard Arnault procède à un casting différent avec le recrutement de Blake Harrop, puisque l’heureux élu ne vient pas à proprement dit de la planète luxe mais du monde de la communication et des agences.  L’ancien étudiant d’Harvard et de l’Insead qui a aussi étudié à Tokyo, pose ses valises à Paris après avoir passé plus de 20 ans à l’international, dont la moitié au service  de l’agence Wieden+Kennedy. Il a dirigé le bureau de Shangai, Tokyo puis Amsterdam avant de décrocher la présidence de l’agence en 2022. Néanmoins ,"il a consolidé sa connaissance du luxe en travaillant avec plusieurs acteurs majeurs du secteur", fait valoir Louis Vuitton.


Surtout , atout majeur, Harrop qui débuta chez IBM  a dirigé le marketing digital global de Samsung en Corée et a déployé les premières campagne sur les réseaux sociaux. Plus que quiconque donc, il connait la puissance conjuguée de la marque, du numérique et des réseaux. Avec lui, un nouvel eldorado s’offre ainsi à la griffe LV  dont il devra piloter la stratégie liée à l’image et à la communication.


Fondée en 1982 à Portland aux Etats-Unis , Wieden+Kennedy est notamment à l’origine du slogan “Just Do It” de Nike et signe une grande partie de ses campagnes depuis. On lui doit aussi la folle saga Old Spice ou encore des spots audacieux et  remarqués pour Procter & Gamble. A la tête de l’agence,  Blake Harrop comptait aussi parmi ses clients Instagram, Airbnb ou Uber. Parlant couramment le japonais, le coréen et le français, cet ancien champion de judo a aussi montré son  goût du développement en misant comme business angel dans le très disruptif  groupe de spiritueux Empirical Spirits, fondé en 2017 par deux entrepreneurs à Copenhague.

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page