top of page

Guillaume Pepy pousse l’entrepreneuriat en quartier prioritaire

6 mai 2024

Carole Bellemare

Photo : DR

A l’heure des JO, le président du réseau Initiative mise sur la Seine Saint-Denis

Alors qu’avec les Jeux olympiques, le monde entier va avoir les yeux tournés vers la Seine Saint-Denis, que la reconversion des sites permettra de multiplier les infrastructures pour les jeunes pousses, Guillaume Pepy a voulu donner un coup de projecteur à la PEP’, Pépinière d’entreprises de la Courneuve, et à ses entrepreneurs. 


Accompagné de la presse et de ses équipes, dont la déléguée générale Patricia Lexcellent, le président du Réseau Initiative France a révélé quatre pépites et entrepreneurs financés et accompagnés par son antenne Initiative Saint-Denis. S’il fallait démontrer une fois de plus, comme en est convaincu l’ancien grand commis de l’Etat et ex-président de la SNCF, que l’entrepreneuriat est une force de transformation pour les quartiers, la preuve en a été donnée une fois de plus.


L’énarque, engagé bénévolement deux jours par semaine dans l’accompagnement des créateurs et repreneurs d’entreprises aux quatre coins de l’Hexagone et notamment en Quartiers prioritaires de la ville (QPV), s’est montré très impliqué et intéressé, comme à chacune de ses visites sur le terrain, par l’engagement et les innovations de ces entrepreneurs en herbe. 


Le réseau dont l’énarque a pris la présidence en 2020 soutient plus de 1100 projets d’entreprise en QPV, parmi lesquels de véritables pépites participent du dynamisme des territoires. Les créateurs rencontrés à la Courneuve n’ont pas manqué d’impressionner par leurs concepts novateurs, mais aussi par leur charisme et leur ambition farouche d’emmener loin leur « bébé ».


A l’instar de ces deux commerciaux, l’un dans le domaine du voyage, l’autre dans la petite enfance, Joan Lelong et Souheil Ben Elfekih, qui ont uni leur énergie pour créer Quelle Crèche, une plateforme d’accompagnement à la recherche d’une crèche et plus particulièrement d’un mode de garde pour les particuliers et dont les clients sont surtout des entreprises. Une bonne idée concrétisée en 2020 et qui marche, s’appuyant actuellement sur un réseau de 4000 crèches privées. Au point que les deux jeunes patrons ambitionnent de développer leur petite entreprise partout en France et d’élargir l'offre, notamment en direction de groupes de plus grande taille.


Même enthousiasme rencontré aussi chez Madame la Présidente, la start up créée en 2017 par Meriem Khali-Malone. Cette mère de trois enfants a réussi à imposer sa marque de produits capillaires dans un marché dominé par les majors de la cosmétique et nombre de jeunes pousses aussi, avec des produits ciblés et naturels, fruit de nombreuses années de recherche. La marque a été primée à plusieurs reprises. Au point que Madame la Présidente et ses 20 salariés devraient quitter à terme la pépinière de la Courneuve pour s’agrandir, toujours en Seine Saint-Denis. 


Tout comme la jeune pousse Le Beau Thé, créée par Thuy Vy Do Huynth, ex-designer pour des agences de publicité et de luxe, et Marcellin Pelhate, ex-cadre dans le secteur bancaire. Les deux acolytes ont eu l’idée de concevoir et fabriquer dans leur propre atelier des sachets de thé personnalisables, cousus main, écologiques et à des prix accessibles. Ceux-ci sont commercialisés sur le site maison mais aussi directement auprès de grands hôtels et restaurants . Leur souci : préserver les emplois – ils sont déjà 9 salariés – et le savoir-faire local. Leur petite entreprise a été rapidement rentable aussi.


Enfin, découverte inattendue au sein de la pépinière de la Courneuve : une start up industrielle deeptech fondée par deux ingénieurs, Karino Kang et Alan Chauvin. Leviathan Dynamics, qu’ils ont créée en 2016, conçoit et fabrique un compresseur centrifuge utilisant la compression mécanique de vapeur. L’innovante machine est intégrée dans deux innovations radicales, sobres énergétiquement, qui combattent les gaz à effet de serre et préservent l’eau. Précieux, pour les industriels soucieux de réduire leur consommation énergétiques et leurs déchets. L’entreprise qui compte déjà 14 salariés voit loin.


En allant à la rencontre de ces créateurs hébergés par la pépinière de La Courneuve, au pied des HLM de la ville, le président d’Initiative n’a pu qu’éprouver une certaine satisfaction, car tous ont bénéficié d’un prêt d’honneur du réseau à la création de leur entreprise et par la suite d’un prêt d’honneur à la croissance . « Ces réussites inspirantes illustrent le formidable potentiel des entrepreneurs que nous soutenons. L’entrepreunariat est une véritable source de transformation pour les quartiers et une source d’inspiration ». Le réseau de Guillaume Pepy se montre particulièrement dynamique en Seine-Saint Denis avec 713 personnes accueillies et orientées, 152 entrepreneurs financés et 623 emplois créés ou maintenus.


Au niveau national, Initiative France finance et accompagne chaque année plus de 1100 nouveaux projets d’entreprise en quartier prioritaire de la politique de la Ville. Un soutien amené à s’amplifier dans le cadre du plan Entrepreneuriat Quartiers 2030 qui sera déployé dans les prochains mois par l’Etat et qui inclut la mobilisation de 150 millions d’euros pour des prêts d’honneur quartier .

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page