top of page

Johan Hugues : des illuminations éco-responsables pour les Champs-Elysées

18 novembre 2023

Carole Bellemare

Photo : DR

Le groupe familial Blachère illumine depuis 50 ans « les lieux de vie et les consciences »

C’est le jubilé de l’entreprise d’Apt et c’est donc avec une intensité particulière qu’elle va illuminer nos villes en cette fin d’année. Cette semaine après le Faubourg Saint-Honoré, ce sera à la plus belle avenue du monde de porter les couleurs de Blachère Illuminations. L’acteur Gilles Lellouche donnera le coup d’envoi de cette édition en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris et de Marc-Antoine Jamet  (secrétaire général de LVMH), président du Comité Champs-Elysées, qui a renouvelé l’an dernier pour quatre ans le contrat de Blachère. L’association de la plus belle avenue du monde qui, avec la Ville, va repenser et végétaliser son tracé dans un esprit de développement durable, est sensible à la philosophie de l’entreprise familiale du Lubéron. 


Ecoresponsabilité et innovation sont ses maîtres mots. « On est né en 1973 en plein choc prétrolier , la survie de l’entreprise était déjà liée à l’énergie »,  rappelle le co-PDG Johan Hugues, neveu du fondateur Jean- Paul Blachère, paraplégique depuis l’âge de 33 ans. En charge du commerce et innovation , Johan copilote aujourd’hui Blachère Illuminations avec son cousin, Romain Allain Launay, le gendre, qui dirige, lui, la partie supports. Le tandem a pris la suite de Christine Blachère, qui après avoir déployé la marque pendant quinze ans, fait aujourd’hui grandir la fondation d’entreprise créée en 2004 par son père. But : soutenir la création contemporaine africaine et la promotion des artistes du continent. Un mécénat qui pour le patron engagé  a du sens : « c’est un tremplin pour l’art africain et qui revivifie aussi les villages et les régions ».

« Nous pensons que la lumière illumine bien plus que des villes et des lieux de vie. Nous croyons en son pouvoir pour émerveiller , éclairer les consciences... », fait valoir la PME «verte», leader en France, passée dés 2007 à la technologie LED. Oeuvrant depuis pour le Comité Champs-Elysées,  il lui a fallu réduire, comme partout, d’année en année le coût et la consommation des installations tout « en faisant toujours plus beau ». 


Une équation difficile qui a trouvé sa solution dans un service R&D des plus pointus. Récemment , Blachère a investi dans des robots imprimantes 3D grand format, une technologie qui a fait l’objet de 15 brevets à l’international, et dont Johan Hugues n’est pas peu fier : « on imprime nos décors à base de bouteilles plastiques recyclées ». Les installations du Faubourg ont ainsi été concues avec ce concept. Avec cette dynamique d’innovation, Blachère conquiert aussi nombre de marchés à l’international où, avec 27 filiales, elle réalise 52% de son chiffre d’affaires. Autre fierté pour le  PDG et ses équipes : l'entreprise a été sélectionnée pour participer à la COP 28. « Nous sommes fiers de porter les couleurs de la France et cela acte l’avance technologique prise par notre société ».

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page