top of page

Guillaume de Saint-Seine en selle pour redresser France Galop

12 décembre 2023

Photo : DR

Le banquier et éleveur succède au président Edouard de Rothschild.

Dans le sillage d’Edouard de Rothschild, voici Guillaume de Saint-Seine en selle chez France Galop. Les membres du Comité qui se sont réunis ce mardi, l’ont élu à la présidence pour quatre ans. Membre du Comité de France Galop depuis 2015 et administrateur entre 2016 et 2019, ce diplômé de Sciences Po et de Dauphine, éleveur -propriétaire de chevaux de course depuis 35 ans et grand défenseur de la cause hippique, est actuellement le Monsieur Relations Grands clients au comex de Natixis. Il a notamment la haute main sur les relations avec les institutions financières et souveraines. 


Un homme d’influence et d’entregent donc, membre aussi de nombre de réseaux huppés de la Place, notamment du Jockey Club et du Club des Cent. Elu au deuxième tour avec 29 suffrages, le Neuilléen de naissance, féru par ailleurs de golf et d’art contemporain, a coiffé au poteau le challenger Jacques Détré et Louis de Bourgouin. Âgé de 62 ans et résidant à Paris, Guillaume de Saint-Seine connaît intimement toute la filière. Il est aussi très actif dans les syndicats de propriétaires.


Association dotée d’une mission de service public, placée sous la tutelle de l’Agriculture, du Budget et de l’Intérieur, France Galop organise et réglemente les courses de galop en France et assure notamment l’exploitation des hippodromes d’Auteuil, Chantilly, Deauville, Paris Longchamp et Saint-Cloud. Edouard de Rothschild qui avait présidé l’établissement une première fois de 2004 à 2011, ne se représentait pas.


Si cette année, la société-mère du PMU a pu afficher un bénéfice net d’1,5 million d’euros grâce à la cession de son siège et un accord sur sa trésorerie passée avec sa filiale de paris hippiques, son résultat d’exploitation est resté dans le rouge avec une perte de plus de douze millions d’euros.  L’une des priorités du président nouvellement élu sera donc de redresser les comptes, fort de sa casaque de banquier chevronné.


Photo : scoopdyga.com

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page