top of page

Arnaud Montebourg pour redonner du lustre à la maison de ventes Pierre Bergé & Associés

20 mars 2023

Carole Bellemare

Photo : DR

Devenu actionnaire, l’ancien ministre de l’Economie et du Redressement productif prend la présidence de la maison du triangle d’or parisien.

"Pierre Bergé, mécène, collectionneur et homme de goût, sut cultiver le grand style français dont l’avenir va s’écrire dès ce printemps 2023 par une vente inaugurale et une programmation culturelle de haute tenue". C’est en ces termes  que les nouveaux actionnaires de la maison de ventes créée en 2002 par  l’homme d’affaires et ex-compagnon de route du couturier Yves Saint Laurent viennent d’annoncer  la renaissance de Pierre Bergé & Associés. Et d’officialiser l’arrivée d’Arnaud Montebourg à sa présidence. A travers sa société Les Equipes du Made in France, l’ancien ministre de l’Economie et du Redressement productif de François Hollande a pris 20% du capital de la société qui avait été mise en redressement judiciaire en décembre dernier.


L’épilogue d’une longue histoire chaotique pour la maison de l’avenue Kléber, tout juste rachetée le mois dernier pour 70 000 euros au tribunal de commerce par le commissaire-priseur Alexandre Landre. Ce dernier exerce depuis 2019 dans le mobilier, les objets d’art et les ventes de spiritueux  entre Beaune, Semur-en-Auxois, Nancy et Paris. Le commissaire-priseur Richard Bédot y est aussi associé. Pour ces hommes de l’art, faire appel à une figure aussi médiatique qu’Arnaud Montebourg est évidemment un atout et une caution après les turpitudes (dettes et ennuis juridiques) accumulées par la maison depuis le décès en 2017 de son fondateur et esthète, Pierre Bergé.


Le marché de l’art, voilà un univers où l’on n’attendait pas vraiment Arnaud Montebourg. Une reconversion inattendue pour celui qui avait tenté une nouvelle incursion en politique dans le cadre des présidentielles, mais qui finalement s’est replié dans ce domaine  auquel il a pris goût : l’entrepreneuriat. Celui qui roula un temps pour Habitat a investi dans le miel, les amandes et les crèmes glacées made in France. 


Il va donc désormais s’intéresser à la haute époque, l’art asiatique, l’art contemporain, les bijoux et livres & manuscrits… Des spécialités maison auxquelles  l’équipe Landre-Montebourg va ajouter une nouvelle vente généraliste : "Les appartements du XVIe". 


Une résurrection donc, pour la société de l’ex-patron du luxe. Avec une volonté clairement affichée par les repreneurs : "défendre et propager l’héritage et le goût irréprochable de Pierre Bergé, qui a cultivé avec passion l’excellence française".  Ceux-ci s’engagent à faire du siège de l’avenue Kléber "un lieu de vie ouvert aux artistes" et aux universitaires. Et  comme il se doit, ils conserveront  les huit salariés en place.

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page