top of page

Aéroports de Paris et Dassault Aviation veulent “verdir” Le Bourget

2 février 2024

Carole Bellemare

Photo : DR

Les PDG Augustin de Romanet et Eric Trappier s’unissent pour 5 ans.

Faire de l’aéroport de Paris-Le Bourget un aéroport  pionnier en matière d’aviation durable , telle est la volonté d’Augustin de Romanet et Eric Trappier. C’est dans ce but que les PDG du Groupe ADP et de Dassault Aviation , via la filiale Dassault Falcon Service (DFS), ont décidé de s’associer. Un protocole d’une durée de cinq ans vient ainsi d’être signé entre les parties pour renforcer les actions de décarbonation dans différents domaines dont la distribution et l’utilisation de SAF ( Sustainable Aviation Fuel-carburant d’aviation durable).


Autres initiatives, l’utilisation de moyens électriques pour toutes les opérations au sol (avitaillement, roulage, tractage.), ainsi que le recours à la géothermie pour alimenter les bâtiments et les hangars de l’aéroport. Les partenaires entendent aussi augmenter l’attractivité du Bourget auprès de son bassin d’emplois.


« Chez Dassault Aviation, nous sommes convaincus que l’aviation d’affaires doit être l’avant-garde de l’aéronautique en matière de décarbonation. Nos appareils sont particulièrement adaptés à l’intégration d’innovations permettant de réduire les émissions de CO2. Et nos clients, qui sont très majoritairement des entreprises, nous soutiennent dans cette démarche », fait valoir le PDG de Dassault Aviation.  


La flotte de Falcon peut déjà voler avec un carburant contenant 50% de SAF, mais seuls des mélanges à 30% sont actuellement disponibles sur le marché. Il est donc impératif à ses yeux d’accélérer la dynamique.  C’est le but de l’accord signé avec ADP.


De son côté, Augustin de Romanet est convaincu que « la décarbonation du secteur aérien passera d'abord par les petits modules et ne pourra se faire sans un engagement total de l'écosystème aéroportuaire. En tant que gestionnaire d'infrastructures, nous avons la responsabilité d'accélérer, d'intégrer et d'encourager l'utilisation de nouvelles technologies rendant possible la transition environnementale ». Tout en soulignant que Le Bourget est le premier aéroport européen à disposer d’une double offre permanente de carburant d’aviation durable.


L’annonce de cet accord entre les deux acteurs de l’aérien intervient alors que, face aux attaques récurrentes des écologistes contre les jets privés, l’industrie de l’aviation d’affaires s’est engagée à réduire son impact environnemental.

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page