top of page

Patrice Caine, vigie de Thales et de la planète

1 décembre 2023

Photo : DR

Le champion de l’électronique met sa tech au service d’un monde plus sûr et plus vert

Construire un monde plus sûr, plus vert, plus inclusif, c’est le mantra de Patrice Caine. A la tête de Thales Group depuis 2014 et sur fond de Cop 28, ce féru d’innovation entend plus que jamais mettre les équipements de haute technologie du champion mondial (défense, aérospatial , transports et sécurité) au service « d’un avenir de confiance ». 


Il en a d’ailleurs fait la raison d’être du géant du CAC 40 embarquant avec lui ses 77 000 collaborateurs dans 68 pays. Le progrès au service d’un monde plus responsable, donc. Mais pour l’X qui oeuvra dans la banque et à Bercy avant de rejoindre Thales en 2002, il y a un préalable :  « La stabilité de nos sociétés est une condition sine qua non du développement durable. Si nous voulons réussir à agir collectivement pour la transition écologique, il faut d’abord que nos institutions soient protégées et en mesure de fonctionner ». Et d’ajouter , « il faut aussi veiller à l’acceptabilité sociale des mesures environnementales. Chez Thales, nous avons donc une triple responsabilité : nos technologies doivent être mieux comprises et contribuer à la décarbonation du monde, mais aussi donner aux démocraties la sérénité nécessaire à la construction d’un avenir durable ». Sécurité , confiance, engagement, tel est donc le tryptique qui prévaut pour accompagner les clients « sur les théâtres d’opération militaires comme dans les grandes villes, des profondeurs des océans aux confins de l’univers et au cyberespace. »


Surveillance des phénomènes climatiques


Le dirigeant qui a transformé Thales en rachetant Gemalto est aussi soucieux d’apporter des preuves concrètes. Dernièrement, le groupe a mis en service un récupérateur de chaleur dans son data center d’Elancourt. Situé dans un bunker à 8 mètres de profondeur, celui-ci héberge sur 3000 m2 les données  maison et celles de ses clients. La chaleur importante dégagée par les serveurs est réimpulsée dans le circuit de chauffage, permettant d’abaisser de 65% la consommation de gaz . 


Autre motif de fierté pour Patrice Caine tout dernièrement, l’inauguration au Chili d’une station radar ATC révolutionnaire pour le contrôle du traffic aérien fonctionnant à 100% à l’énergie solaire. Fusion nucléaire par laser, optimisation des trajectoires de vol des avions, projet de centrales solaires en orbite, lancement de deux satellites dédiés à la surveillance des phénomènes climatiques : le groupe ne cesse d’innover au service de l’environnement grâce à une R&D représentant 20% de son activité.  


A partir des engagements pris en 2015, le PDG a renforcé en 2021 la stratégie pour un futur bas-carbone adoptée deux ans plus tôt et visant le net zéro des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2040. Engagement de la chaine d’approvisionnement, déploiement de l’éco-conception, enjeux RSE réunis au sein d’une direction dédiée et impulsés à tous les niveaux de la gouvernance, des business units et des pays : au printemps, Thales a vu validés par le SBTI (Science Based Targets), ses objectifs à horizon 2030. La preuve du système vertueux mis en place par le dirigeant de 53 ans engagé aussi dans l’action collective, au Gifas, à l’ANRT (Association Nationale Recherche Technologie), à France Industrie et au Cercle de l’Industrie dont il est président.

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page