top of page

Franck Papazian oeuvre pour l’éducation, l’Arménie et... l’excellence française

18 novembre 2023

Carole Bellemare

Photo : DR

Il offre une nouvelle vie au “Who’s Who” qui fête ses 70 ans.

Année-clé pour le président du groupe MediaSchool qui a racheté en janvier dernier le "Who’s Who In France", la bible des élites, peu avant le décès de l’homme qui  l’a incarné et digitalisé, ces dernières années : Antoine Hébrard


Une diversification?  Plus, infatigable entrepreneur lui aussi, Franck Papazian y voit une sorte de suite logique dans son parcours qui l’a amené à fédérer une soixantaine d’écoles et deux centres de formation dans quinze villes en France et quatre à l’international. Avec  un réseau de 10 000 étudiants, dont nul doute certains seront promis à figurer un jour dans l’élitiste réseau, veut-il croire...  Patron de presse  aussi (Pub, Stratégies, Le Journal du luxe) , celui qui fut sacré  en 2018  Homme des Médias de l’année aime l’engagement. 


Administrateur du Syndicat de la presse professionnelle, il est aussi un irréductible militant de la cause arménienne et a pris la co-présidence du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France, le CCAF. Au coeur de ses combats :  la reconnaissance du génocide arméniens, la défense de l’Arménie et du Haut-Karabakh. Auteur par ailleurs,  il a écrit aux Editions Robert Laffont  « Le régime Erdogan , une menace pour la France ». Courageux. En privé, il salue l’aide de notre pays à sa terre de coeur. 


En célébrant en grande pompe en présence de 300 personnalités le soixante-dixième anniversaire de l’annuaire des élites et en présentant un cru 2023 de nouveaux entrants particulièrement riche, ce créatif n’a pas caché sa grande ambition pour le "Who’s Who", « reflet de vies et de réussites  passionnantes qui depuis 70 ans est le miroir de la notion d’excellence à la française ».C’est pour lui une marque quasi-patrimoniale, une belle endormie, qu’il entend réveilller. Il s’y est déjà employé ces derniers mois avec ses équipes, et a relooké  son logo, tout un symbole.


Réseau d’influence

Le "Who’s Who", qui recense avec rigueur et minutie 20 000 personnalités « devient une nouvelle plateforme d’influence et de networking qui sera animée par des temps forts – cocktails, diners-débats – toute l’année », promet-il.  Refonte du site internet, enrichissement de la plateforme existante en contenus  et photos, large ouverture vers les  femmes et les  régions, grand show à l’Olympia en janvier 2025 pour récompenser 20 talents et initiatives audacieuses et vertueuses....


Pour Franck Papazian, les prochaines années seront des années "Who’s Who", tout en respectant  l’ADN de la marque. Un prix littéraire Antoine Hébrard sera d’ailleurs remis  au printemps chez Lapérouse.

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page