top of page

Cyrille Vigneron, le PDG de Cartier, mécène des entrepreneuses à impact

22 mai 2023

Carole Bellemare

Photo : DR

Avec le prix Cartier Women’s Initiative 2023, la griffe soutient 32 jeunes pousses sur cinq continents

« Les femmes ont toujours joué un rôle central chez Cartier », note Cyrille Vigneron, son PDG. Dans l’entreprise où collaboratrices et dirigeantes n’ont jamais eu autant la part belle, mais aussi au cœur de la politique philanthropique maison, où il n’est pas rare que des clientes rencontrent des entrepreneuses en herbe soutenues par la griffe phare de Richemont.


Avec la remise des prix de la 16e édition du programme Cartier Women’s Initiative (CWI) revenue cette année à Paris, le joaillier soutenant l’émancipation des femmes a réaffirmé « son engagement indéfectible » à ces bâtisseuses œuvrant en faveur du climat, de l’éducation, de la santé… « La passion et la persévérance des entrepreneuses qui animent la communauté Cartier Women’s Initiative sont une source constante d’admiration et d’inspiration», pointe le patron esthète et humaniste marié à une Japonaise.


Relever les défis les plus urgents


Aux commandes depuis 2016, ce dirigeant humble et érudit, a toujours eu conscience que Cartier ne pouvait se détourner des grands enjeux sociétaux et environnementaux. « Voir la beauté partout où elle se trouve, la cultiver et la préserver, est la raison d’être de Cartier. Nous nous intéressons au monde tel qu’il est, dans toute sa diversité, et aussi dans sa fragilité. » La fondation Cartier Philanthropy ou le fonds Cartier for nature en sont d’autres exemples.


Depuis sa création en 2006 avec l’Insead, le programme CWI a soutenu près de 300 entrepreneuses à impact de 63 pays et accordé près de 7,5 millions de dollars pour relever les défis mondiaux les plus urgents. « Il est essentiel pour nous d’amplifier les efforts de ces entrepreneuses et de les encourager à construire un monde meilleur », insiste Cyrille Vigneron. Pour booster leurs projets, les lauréates (les «fellows») bénéficient d’une aide financière conséquente et d’un mentorat actif.


Avec pour thème cette année Forces for Good visant à « encourager les partenariats et accélérer les changements systémiques », conformément aux objectifs de développement durable des Nations unies, la cérémonie, qui se tenait à la Salle Pleyel, a passé la vitesse supérieure avec la cooptation de 32 fellows. Accélération aussi avec une subvention portée à 2 millions de dollars par édition. Le PDG de Cartier International s’est dit fier de poursuivre cet engagement « en faveur de l’autonomisation des femmes et de faire de l’entreprise une force au service du bien ».


Ce dernier a ouvert l’édition, animée par la présentatrice Sandi Toksvig, écrivain et militante de la cause des femmes, avec l’avocate internationale Amal Clooney. Cofondatrice de la Clooney Foundation for Justice, l’épouse de George Clooney œuvre sans relâche « pour la parité hommes-femmes pour un monde prospère ».


Onze prix, dont neuf régionaux, y compris l’Océanie et l’Afrique subsaharienne francophone lancés cette année, et deux prix thématiques, Science et technologie et Diversité et inclusion, ont été remis devant une communauté de décideurs et de leaders du changement. Plusieurs personnalités engagées dont l’actrice Mélanie Laurent, grande défenseuse de l’environnement, sont aussi intervenues au cours de tables rondes auxquelles participaient les 32 nouveaux lauréats.


Biomatériaux durables


Trois entrepreneuses étaient sélectionnées pour chacun des prix régionaux. Parmi elles, Yvette Ishimwe, fondatrice au Rwanda d’Iriba Water Group, une entreprise sociale fournissant de l’eau potable à bas coût pour les villages d’Afrique. Ou encore Wendy Owens, fondatrice aux États-Unis d’Hexas Biomass, proposant des biomatériaux durables pour l’énergie, la chimie, le textile… En Egypte, avec FreshSource, Farah Emara a convaincu en transformant la vie des producteurs, entreprises et consommateurs avec la première plateforme technologique d’approvisionnement agricole de la région Emea. 

À noter aussi que le nouveau prix Diversité, non genré, est revenu à l’Américain Blake Van Putten, fondateur des vêtements Cise au profit de la communauté noire.


Photo : Cyrille Vigneron et Amal Clooney (à gauche) à la Salle Pleyel avec les 32 fellows du CWIA

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page