top of page

Sophie Lacoste sur le podium avec Veuve Clicquot

25 novembre 2023

Carole Bellemare

Photo : DR

En transformant Fusalp , elle est devenue une icône de l’entrepreneuriat féminin

Enfin au sommet ! Sophie Lacoste n’osait y croire, mais c’est pourtant bien à elle qu’est revenu cette année le très convoité Bold Woman Award, récompensant depuis 51 ans l’entrepreneuriat  féminin et l’audace qui caractérisait Madame Clicquot. Au côté de la styliste  et marraine de la soirée Stella McCartney,  Philippe Schaus, le patron de Moët-Hennessy, Jean-Marc Gallot, celui de Veuve Clicquot, et Chantal Gaemperlé, DRH et synergies de LVMH, étaient en première ligne à l’Institut de la Mode et du Design de Xavier Romatet pour célébrer ce parcours entrepreneurial, véritable cas d’école.


Quand il y a dix ans Sophie Lacoste reprend avec son frère Philippe (ils sont les petits-enfants du fondateur de la marque au crocodile), accompagnés d’Alexandre Fauvet, ancien dirigeant de Lacoste aussi, Fusalp ne réalise que 6,2 millions d’euros de chiffre d’affaires. Contre 56 millions aujourd’hui....


Avec son équipe, Sophie Lacoste a su réveiller la belle endormie et assurer sa transformation en marque haut de gamme et désirable, en élargissant son offre à des vêtements mixtes pouvant être portés en ville. Une grande partie de la production, jusqu’alors assurée en Asie, a été rapatriée en Italie et au Portugal, et des boutiques haut de gamme continuent d’essaimer en France et à l’international. 


L’ambition de Sophie Lacoste désormais : franchir le cap des 100 millions. « Fusalp a 71 ans et nous voulons que la marque soit encore désirable dans  soixanre et onze ans ». Pour y parvenir l’entreprise familiale a ouvert l’an dernier son capital à deux fonds de la société d’investissement suisse Mirabaud. « Une aventure entrepreneuriale forte , même si la dirigeante juge «qu’il est encore difficile d’être entrepreneure ». Seulement 2% des levées de fonds dans le monde sont réalisées par des femmes.


Pour l’heure, la grande gagnante du Bold-Veuve Clicquot a entrepris de réaliser tout schuss son rêve américain. Après New York, une boutique ouvrira bientôt à Aspen notamment. « De l’audace, il en faut pour entreprendre, prendre en main son destin, passer au dessus de ses doutes et croire en ses projets », conclut celle qui se dit reconnaissante à Veuve Clicquot « de mettre en avant ces valeurs si précieuses de l’entrepreneuriat au féminin ».

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page