top of page

Danse du ventre autour du Club Med

19 janvier 2024

Carole Bellemare

Photo : DR

Le chinois Fosun a reçu plusieurs dossiers d’investisseurs

C’est pour le moins flatteur pour le PDG Henri Giscard d’Estaing (HGE)  qui a su redonner tout son glamour à l’emblématique marque de tourisme :  le Club Med attise de nouveau les convoitises et pas seulement auprès des vacanciers. Son actionnaire, le géant chinois Fosun, plombé par son endettement et qui cherche à ouvrir le capital du groupe made in France, a reçu plusieurs dossiers d’investisseurs potentiels.  


En septembre, il avait fait savoir via HGE qu'il envisageait « une ouverture de capital (du Club) à des partenaires stratégiques minoritaires ».Le conglomérat en quête de liquidités chercherait à récupérer 2 milliards d‘euros contre 30% du capital . BPIfrance, forcément, regarde le dossier, le Club étant très présent en France via ses villages de montagne principalement, de plus en plus fréquentés d’ailleurs par la clientèle asiatique. 


Marques d’intérêt aussi de la part du Fonds souverain saoudien ( PIF)  qui se diversifie massivement sur les marchés étrangers actuellement, notamment dans le divertissement, croit savoir le quotidien Les Echos  qui avance aussi que «  le discret groupe suisse Maus Frères s’est positionné sur le dossier mais n’a pas encore réussi à convaincre le chinois Fosun ».


Henri Giscard d’Estaing aux manettes


Une alliance qui ferait sens entre le club et le puissant groupe familial helvète qui possède notamment les marques Lacoste, Gant, Aigle et The Kooples. La marque au crocodile est d’ailleurs déjà très présente dans les boutiques des Villages. Le projet avec les Frères Maus serait porté par Henri Giscard d’Estaing lui-même, fort des bons résultats engrangés par le groupe en 2023 et de ses projets d’expansion à l’international.


L’histoire de l’ex- joyau des Trigano et celle du fils aîné de l’ancien président de la République, aux commandes depuis vingt ans, sont intimement liées. Il y a dix ans , ce dernier, aidé par le groupe Fosun, alors tout puissant, était parvenu avec ses alliés à prendre le contrôle du groupe à l’issue d’une bataille homérique. Depuis, HGE s’est posé en artisan du redressement, tout en repositionnant le Club sur le haut de gamme et en implantant ses villages aux quatre coins du monde.

Derniers articles

Le départ de Françoise Hardy ou le retour à la raison

Pierre Tarrade , un "patron" responsable et novateur pour les notaires parisiens

Cyrille Vigneron, mentor des femmes du monde à impact

Virginie Courtin, la force de la nature chez Clarins

Pierre Anjolras, futur visage du Cac 40

bottom of page